Masclat home 1. Chronique historique 2. La Seignurie 3. Les de Vervaix 4. Le Taillable 5. Biens Nobles 6. Le Fournel 7. Le Livre des Reconnaissances Féodale de 1764 8. Autres Seigneurs de Masclat - XVIIIè siècle 9. Jugement de Saisie et Vente aux Encheres 10. L'Eglise 11. Divers 12. Quelques Actes 13. Addenda

MASCLAT EN QUERCY

Biens Nobles

En cette année 1645 Masclat appartient à deux seigneurs :

(1)  Noble Anthoine de Vervays, déjà cité, seigneur justicier et directe de la moitié de la seigneurie de Masclat et de ses dépendances, il tient ces possessions « Immunes de Talhie sauf ce qui surpasse le doutziesme de l'antière terre et seigneurie de Masclat car led doutziesme aesté réservé par l'Inféodation en transaction introuvée – sur icelle neantmoingz tout est dénombré pour en faire la distraon »

(2)   Premierement - « Tient et possède en grand champ appellé de Costy (Ce que les habitants de Masclat appellent « le champ de courses » sciz proche le lieu de Masclat tenant de son château et précloture, chemin entre deux confrontant avec le chemin que va de Masclat à la fon vielhe, avec terre de Guynot Chausse – avec le chemin alant de la fon Vielhe au mas de Couderc etc... et avec le chemin alant de Gordon à Masclat, contenant 58 cartonnées ».

(3)   Suit l'énumération de tous les biens d'Antoine de Vervaix dont le total se monte à 585 cartonnées et 2/3 de coupes et après les réductions il est imposé à la taille sur 269 cartonnées et 1 coupe (de la réduction sont distraites 187 cartonnées 5 coupes 1/3 pour le 1/12 noble).

(4)   Dans l'énumeration des biens l'emplacement du château n'est pas déterminé de façon précise.

(5)   L'autre seigneur est noble Gabriel Aldon de Fontanges, il est également seigneur justicier et directe de la moitié de la terre et seigneurie de Masclat et de ses dépendances avec la moitié de la Gleyolle, il tient lui aussi ces possessions « Immunies de tailhe sauf ce qui surpasse le doutziesme de Lantière terre et seigneurie de Masclat à ce led doutziesme aesté réservé par Linféodation et transsacon intervenue sur Icelle néantmoingz tout est dénombré pour en fère la distraction ».

(6)   Premièrement – Tient et possède une metterie tout contre la précloture de son château tout contre le lieu de Masclat appellée del Coulombié comprenant dans la contenance dicelle le boys garène et boygue que si joinct confrentant avec la laye du Verdier et précloture du château dud seigneur avec le jardin de damoyselle Jeanne de Fontanges, avec le chemin alant de Masclat au Paraclaux avec boys de noble Anthoine de Vervays seigneur justicier et directe de l'autre « montre » dud Masclat et Gleyolle et seul seigneur directe du tènement et village de Coderc... etc... contenant 61 cartonnées 6 coupes

(7)   Suit également l'énumeration des biens compris dans la portion de Gabriel Aldon de Fontanges dont le total se monte à 255 cartonnées ½ et 1 coupe et après la réduction et la distraction de cette dernière du douzième noble qui le même que celui d'Antoine de Vervaix, de Fontanges est imposé à la taille sur 39 cartonnées ½ et 4 coupes 2/3. On voit ainsi que les biens de Gabriel de Fontanges étaient bien moins importants que ceux d'Antoine de Vervaix.

(8)   Veut-onconnaître les noms des villages ou terroirs entrant dans les biens de ses seigneurs, leurs noms sont plein de saveur... :

(9)   Antoine de Vervaix possédait des terres, vignes, prés, bois, chenevriers, châtaigneries dans les lieux suivants :

(10)   Au Cousti – à la Plane – Au Débat – a las Fenades – à la Nogayrède – aux Barracayres – à la Couelle – à Costes – aux Girals – a la Champ Grand – au Fornel – au Boymé, aux Cartonnades – à las Champounes – au Loup La Fosse – au pech Dembiar – au Platussou – à la Peyre Grosse – à las Bessades – aux Dounatz (le « Dounatz » ou Dounat, le Donné, cette petite enclave aurauit été donnée à des vieux serviteurs, les Edpitalie, à titre de récompense,pour les loyaux services et cette donation remonterait aux devanciers des de Vervaix, vraissemblement aux Lopdat (XVIè s.) - Note de Mr Lalande, grand-pere de notre confrère Mr Henri Fray). En 1645, vivaient en ce village, Antoine et Jean Dounat, laboureurs. D'autres Dounat se rencontraient aux Tarayzols, Bernard Dounat et Antoine Dounat, ce dernier était tisserand. Le nom de cette famille a subsisté jusq'à nos jours) – aux Barthes – à la Paterlure – à la Rengade au Chalou – aux Parayroux – au bois de Moussac – al Pech Ponchut (le pech pointu) – au mas de Couderc – à la Gleyolle – A las Vignottes – au Cham Bar – à la Combilhounes...

(11)   Quant à Gabriel de Fontanges ses biens se situaient aux lieux dits :

Aux Perayroux – à la Ribeyroune – à la Patelure – au claux de Siguale (le clos des cigales – à la Boysserve – à la Renguade – au Bastard – al Chalou – à la Nogayrède – à la combe de Lestang – à Fon Canade – au Genebert – al Cami del Carré – à la Visade...

(12)   Dans le taillable de Masclat, nous avons vu, figure le nom d'une demoiselle Jeanne de Fontanges. Elle tenait en ce lieu une maison « proche de l'esglize qui confronte avec deux pland dud lieu de Masclat avec l'ayral de la Caminade (La caminale, la maison du prieur) plus un jardin et un chenevrier. Le jardin est dit confrontant avec le château et boriage du sieur de Fontanges, avec la place de devant l'église, quant au chenevrier il est dit proche le lieu de Masclat (Ces confrontations nous permettent d'avancer que la maison de Jeanne de Fontanges existe encore actuellement, elle appartien à Mr Antonin Madebos et on la trouve située derrière l'ancien presbytère, à quelques pas de l'église).

>> Le Fournel

Valid HTML 4.01 Transitional